Une porte d’entrée pour les championnats de France

Les meetings nationaux – qui sont nombreux en cette période hivernale – constituent une porte d’entrée afin de se qualifier pour les championnats de France. Les nageurs réalisant les minima fédéraux dans cette compétition obtiennent, de facto, leur ticket pour le rendez-vous national. Celui-ci se déroulera en printemps dans chacune des catégories concernées (juniors, seniors).

Durant trois jours (de vendredi à dimanche), le centre nautique de Schiltigheim accueillait ainsi 304 nageurs. Vingt-quatre clubs étaient présents, dont un club allemand. Si la majorité des participants étaient issus d’Alsace, il y avait plusieurs Moldaves dans le sillage de Constantin Malachi, le leader du club organisateur de Léo-Lagrange Schiltigheim. Le meeting a accueilli toutes les disciplines figurant au programme des championnats du monde.

Axel Da Costa tient à «se donner à fond» aux “France” juniors

Axel Da Costa, par exemple, n’a pas perdu son temps. L’Ersteinois de 17 ans a réalisé, à Schiltigheim, les minima sur 50 et 100m papillon. Il participera donc aux “France” juniors, lui qui a déjà remporté quatre médailles nationales dans cette compétition chez les jeunes. « C’est une bonne chose de faite, ça permet de bosser sereinement » se réjouit l’intéressé.

Lors des “France”, il visera le titre. « Tout est jouable, juge le nageur domicilié à Gerstheim. Je sors d’une année sans natation car j’ai voulu privilégier ma scolarité (Bac Pro Electricité, NDLR). Je reviens donc avec beaucoup d’envie pour faire un bon résultat aux “France”. C’est une grosse compétition. Quand on y va, c’est pour se donner à fond. »

Stéphane Furst veut «monter en puissance»

De son côté, Stéphane Furst, qui nage aussi pour le club d’Erstein, a remporté trois courses ce week-end (100m dos, 200m dos et 200m libre). Comme son coéquipier, il sort d’une année sans natation. L’étudiant en BTS Bâtiment souhaitait donner la priorité à son projet professionnel. L’eau lui manquait et il effectue donc son retour.

« Je vais essayer de chercher les minima pour les championnats de France Élite, assure l’athlète de 19 ans. J’ai déjà quatre participations à mon actif, j’en espère une cinquième. Ce week-end servait surtout à prendre mes marques et à poursuivre ma préparation. Le but, c’est de monter en puissance au fil des compétitions. »

Ils ne sont pas les seuls à s’être illustrés. Chez les filles, la junior Léa Musser (Molsheim-Mutzig) a remporté six courses, Lisa Bournique (Molsheim-Mutzig) trois et Emma Lindauer (Erstein) deux. Du côté des garçons, Alois Gargulak (Erstein) a brillé avec quatre succès. Romain Piazza (Molsheim-Mutzig) et Axel Fuhry (Thann) ont gagné deux fois.